Coefficients thermiques d’une fenêtre : comment bien les comprendre ?

Au moment d’acheter une fenêtre pour en équiper votre domicile, il est important de vous pencher sur ses caractéristiques, et en particulier sur son coefficient thermique afin de vous assurer d’un équipement parfaitement isolant. Coefficients Ug, Uw, Sw, TL… la compréhension de cette classification n’est pas innée, et vous aurez sans doute besoin de quelques explications pour interpréter correctement ces données. Dans cet article, nous vous expliquons comment bien comprendre les coefficients thermiques d’une fenêtre.

Coefficient Uw : les performances énergétiques globales d’une fenêtre

Que vous vous équipiez d’une fenêtre PVC, d’une fenêtre bois ou d’une fenêtre alu… ses performances d'isolation globales sont classifiées selon le coefficient Uw. Il s’agit là du critère le plus important à prendre en compte lorsque vous vous équipez d’une d’ouverture.

Ce coefficient est calculé en fonction des performances thermiques globales de la fenêtre, en prenant donc conjointement en considération les capacités thermiques du dormant, du ou des ouvrants et du vitrage.

Le coefficient Uw s’exprime en W/m².K. Il est important de noter que plus la valeur indiquée est faible, plus l’isolation de la fenêtre est bonne.

  • Entre 1,2 et 1,6 W/m².K : la fenêtre dispose de qualités isolantes standard.
  • En dessous de 1,2 W/m².K et jusqu’à 0,8 W/m².K la fenêtre profite d’excellentes qualités d’isolation.

Coefficient Uf : les performances thermiques du cadre d’une fenêtre

Le coefficient Uf classifie spécifiquement les performances thermiques du cadre d’une fenêtre.

Comme pour le coefficient Uw, il s’exprime en W/m².K. et plus la valeur mentionnée est basse, plus les qualités isolantes du cadre sont bonnes. .

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Fenêtres

Coefficient Ug : l’isolation thermique du vitrage d’une fenêtre

Le coefficient Ug permet de qualifier les performances thermiques du vitrage d’une fenêtre.

Comme c’est le cas pour les autres coefficients, plus la valeur exprimée en W/m²K est basse, plus les capacités isolantes du vitrage sont qualitatives.

Dans la grande majorité des cas en France, un double vitrage pourvu d’un coefficient Ug de 1,1 W/m²K est largement suffisant pour assurer le confort thermique d’une habitation.

Lorsque les conditions climatiques sont extrême, il est possible d’opter pour un triple vitrage dont le coefficient peut descendre jusqu’à 0,5 W/m²K.

Coefficient Sw : les capacités de transmission thermiques d’une fenêtre

Le coefficient Sw permet de qualifier la capacité d’une fenêtre à transmettre la chaleur émise par le soleil.

Une capacité de transmission thermique primordiale afin d’optimiser les économies énergétiques permises par l’installation de vos nouvelles fenêtres.

Le coefficient Sw n’a pas d’unité de mesure. Sa valeur s’exprime simple entre 0 et 1. Ainsi, plus la valeur Sw est élevée (proche de 1) plus la capacité de transmission thermique de l’équipement est bonne.

Coefficient TLw : le facteur de transmission lumineuse d’une fenêtre

Le coefficient TLw qualifie la capacité d’une fenêtre à transmettre la lumière. Comme le coefficient Sw, il se présente sous la forme d’un nombre sans unité.

Plus le coefficient TLw est élevé, plus la capacité de votre fenêtre à transmettre le rayonnement lumineux d’origine solaire est élevée.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Coefficients thermiques d’une fenêtre : comment bien les comprendre ? Les avis et commentaires

Annuaire des professionnels de France
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

dossiers

galeries photos

produits