Bien choisir le chauffage de sa véranda

Même si elle fait partie intégrante de votre maison, la véranda est une pièce à part. Les surfaces vitrées qui en font tout le charme, réagissent rapidement aux conditions climatiques extérieures. Pour votre confort et la maîtrise de vos dépenses énergétiques, son isolation et son chauffage doivent être particulièrement soignés. L’idéal est d’étudier la question du chauffage dès la conception du projet. Mais si vous êtes déjà l’heureux propriétaire d’une véranda, rien n’est perdu, différentes solutions s’offrent à vous.

Bien choisir le chauffage de sa véranda

Bien choisir le chauffage de sa véranda  © photlook - Fotolia.com

Chauffer sa véranda

Quasi toutes les solutions de chauffage sont possibles surtout si vous n’en êtes qu’à la conception d’un projet de véranda. Mais si la véranda existe déjà, certains types de chauffage seront plus faciles à mettre en œuvre que d’autres.

  • L’extension du système de chauffage central de la maison. Si la chaudière est suffisamment puissante, elle peut alimenter des radiateurs dans la véranda ou un plancher chauffant. Ce dernier est de préférence envisageable lors de la construction de la véranda, sinon il vous faudra casser la dalle. Son principal inconvénient est son inertie. Il est déconseillé si vous n’avez pas une utilisation régulière de cette pièce. Alors que les radiateurs s’adaptent à toutes les situations dans l’ancien comme dans le neuf.
  • Les radiateurs électriques. C’est la solution la plus simple que votre véranda existe déjà ou qu’elle soit neuve. La puissance et le nombre de radiateurs doivent être adaptés à la superficie de la pièce. Attention toutefois que ce chauffage n’induise pas une forte augmentation de votre facture d’électricité. Choisissez des appareils de qualité, de présence à inertie et comportant une régulation.
  • La pompe à chaleur. C’est une solution économique à l’usage et encore plus intéressante si vous choisissez un modèle réversible qui assure chauffage et climatisation. Le coût d’installation d’une pompe à chaleur est relativement élevé. Mais lorsque vous l’installez en remplacement d’un chauffage moins économique, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).
  • Le poêle à bois, à granulés ou la cheminée à insert. Le bois est un choix intéressant pour autant que vous puissiez installer un poêle ou une cheminée dans la véranda. La plus grande contrainte technique est le passage du conduit de fumée qui doit traverser un toit en polycarbonate, en verre ou en panneaux sandwich en toute sécurité. Il existe des adaptateurs spécifiques pour permettre ce passage délicat. Le conduit doit aussi être suffisamment haut pour assurer un bon tirage.
  • L’énergie solaire. L’installation de panneaux photovoltaïque sur le toit de la véranda est un moyen très écologique pour chauffer votre véranda. L’électricité ainsi produite peut assurer l’éclairage et le chauffage. Néanmoins, le coût de l’installation est élevé. Et selon la région où vous habitez, c’est au cœur de l’hiver, quand vous avez le plus besoin de chauffer que l’énergie solaire risque de manquer. Quelques radiateurs électriques en appoints sont alors nécessaires.

Comment bien choisir le chauffage de sa véranda

Que votre véranda soit déjà construite ou que vous soyez en train d’élaborer un projet de construction, le choix du système de chauffage doit répondre à l’utilisation que vous faites ou que vous allez faire de cette pièce. Vous devez également tenir compte de critères purement géographiques et climatiques.

Voyons toutes les questions auxquelles vous devez répondre avant de vous arrêter sur un type de chauffage :

  • Allez-vous utiliser la véranda toute l’année ou de manière ponctuelle ? Et selon la réponse, avez-vous besoin d’un chauffage en continu ou seulement d’appoint ?
  • Quelle est l’orientation de la véranda : nord, sud, est, ouest ? Le soleil va naturellement chauffer la pièce. Son apport est proportionnel au nombre d’heures d’ensoleillement dont la pièce bénéficie.
  • Sur ce point, se pose alors la question du climat. Selon que vous habitez Dunkerque ou Nice, vos besoins en chauffage ne sont pas les mêmes.
  • Quel est le niveau d’isolation de la véranda ? Si celui-ci laisse à désirer, commencez par améliorer son isolation. Des doubles vitrages, des volets, une toiture isolée permettent de contrôler les échanges thermiques et les pertes de chaleur.
  • Quels sont les matériaux de construction de la véranda ? Certains sont plus isolants que d’autres. Par exemple, le bois est naturellement isolant alors que l’aluminium est froid.

Ce n’est qu’en envisageant votre véranda dans sa globalité et dans son environnement que vous pourrez choisir le meilleur chauffage. Celui qui correspond à vos besoins et qui est adapté à la superficie et au bâti. Mais si vous rendez compte que la construction est ancienne et mal isolée, avant tout investissement dans un chauffage, pensez à rénover votre véranda.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Véranda

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
CONSTRUIRE UNE VÉRANDA

BIEN CHOISIR LE CHAUFFAGE DE SA VÉRANDA
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS