Peut-on cumuler les aides et primes lors d’une rénovation énergétique ?

Différentes aides et subventions distribuées par l’Etat, les fournisseurs d’énergie, l’aide sociale, les caisses de retraites, etc, vous permettent d’alléger la facture finale de vos travaux de rénovation énergétique. Certaines sont cumulables, d’autres non… Difficile de s’y retrouver ! Pour que vous puissiez mettre en place le financement adapté à votre situation, faisons le point ensemble.

Les aides disponibles pour réaliser des travaux de rénovation énergétique

Pour savoir combien d’aides énergie vous pouvez cumuler, commençons par recenser les aides disponibles.

Les aides de l'ANAH (Agence nationale de l’habitat)

Ma Prime Rénov’. C’est le produit-phare de l’ANAH. Elle remplace l’aide Habiter Mieux Agilité et le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique). Depuis 2021, elle est ouverte à tous sans condition de ressources.

Habiter Mieux Sérénité. Elle finance les travaux permettant de réaliser un gain énergétique d’au moins 35 % dans un logement. Elle est réservée aux ménages en situation de précarité énergétique ou aux bailleurs qui s’engagent à louer à des locataires aux ressources modestes.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Rénovation énergétique

Les autres aides

  • Les aides liées au dispositif des Certificats d’énergie (CEE). Elles sont distribuées par les fournisseurs d’énergie au titre de leur obligation d’inciter les particuliers et les entreprises à réaliser des travaux d’économie d’énergie.
    La prime énergie. Elle est ouverte à tous sans condition de ressources.
    Les aides Coup de pouce économie d’énergie. Seuls certains travaux d’isolation, de remplacement de chauffage ou d’installation d’un thermostat sont éligibles. Elles sont ouvertes à tous sans condition de ressources.
  • Le chèque énergie. Il est attribué automatiquement par l’Etat aux ménages les plus modestes pour les aider à payer leurs factures d’énergie ainsi que certains travaux de rénovation énergétique. Son montant varie de 48 à 277 €.
  • Les aides d’Action Logement. Destinée aux salariés à revenus modestes, Action Logement propose des subventions et un prêt au taux préférentiel de 1 %.
  • Les aides des collectivités locales. Les communes, intercommunalités, département et régions proposent différentes aides. Renseignez-vous auprès de votre collectivité locale ou de votre ADIL (Agence départementale d’information sur le logement).
  • Les aides des caisses de retraite. Le montant de l’aide (3 500 € maximum) varie en fonction du coût des travaux et du montant de vos revenus.
  • La TVA à taux réduit. La TVA applicable aux travaux de rénovation énergétique est 5.5 % ou de 10 %.
  • L’Eco-PTZ. Vous pouvez le demander aux établissements financiers ayant passé une convention avec l’Etat.  Son montant maximum est de 30 000 €.

Le cumul des aides de l’ANAH

Ma Prime Rénov’ et Habiter Mieux sérénité ne peuvent se cumuler. Le choix de l’une ou de l’autre dépend du chantier de rénovation à mettre en place et de votre situation personnelle. 

Le cumul de la prime énergie et des aides de l’ANAH

La prime énergie (CEE) ne se cumule plus avec l’aide de l’ANAH Habiter mieux Sérénité. En fait, les Certificats d’énergie attachés aux travaux sont directement valorisés par l’ANAH et intégrés dans l’aide.

La prime énergie (CEE) peut, par contre, se cumulrer vaec Ma Prime Rénov’

Le cumul des primes énergie

Vous ne pouvez pas cumuler plusieurs primes énergie pour un même projet.

 Mais si vous réalisez différents travaux de rénovation énergétique, vous pouvez demander une prime énergie pour chacun : par exemple, une prime pour le remplacement de votre vieille chaudière, une autre pour l’isolation de vos combles, etc.

Les limites du cumul des aides pour la rénovation

Le cumul des aides ne peut dépasser 100 % du montant des travaux.

Avec ma Prime Rénov, le montant cumulé des aides est de 20 000 € maximum par logement sur une durée de 5 ans.

Le montant cumulé de Ma Prime Rénov’ avec les aides autres que la TVA à taux réduit et l’Eco-PTZ est écrêté à :

  • 90 % du total des dépenses éligibles pour les ménages très modestes (Ma Prime Rénov’ Bleu)
  • 75 % du total des dépenses éligibles pour les ménages modestes (Ma Prime Rénov’ Jaune)
  • 60 % du total des dépenses éligibles pour les ménages aux revenus intermédiaires (Ma Prime Rénov’ Violet)
  • 40 % du total des dépenses éligibles pour les ménages aux revenus supérieurs (Ma Prime Rénov’ Rose)

Tableau récapitulatif des cumuls d'aides possibles pour une rénovation énergétique

  Ma Prime Rénov’

Habiter Mieux Sérénité

Prime énergie (CEE)

Coup de pouce

Chèque énergie

Action logement Aides collectivités locales Aides caisse retraite Eco-PTZ
Ma Prime Rénov’ - Non Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Habiter mieux Sérénité Non - Non Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Prime énergie (CEE) Oui Non - Non Oui Oui Oui Oui Oui
Coup de pouce Oui Oui Oui - Oui Oui Oui Oui Oui
Chèque énergie Oui Oui Oui Oui - Oui Oui Oui Oui
Action logement Oui Oui Oui Oui Oui - Oui Oui Oui
Aides collectivités locales Oui Oui Oui Oui Oui Oui - Oui Oui
Aides caisse retraite Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui - Oui
Eco-PTZ Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui -

 

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Peut-on cumuler les aides et primes lors d’une rénovation énergétique ? Les avis et commentaires