Les aides de la caisse de retraite pour les travaux de rénovation énergétique

Saviez-vous que vous pouvez bénéficier d’une aide financière de votre caisse de retraite pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Quels sont les travaux éligibles ? Et comment profiter de cette subvention « bien vieillir chez soi » qui peut atteindre 3 500 € ?

Le financement des travaux d’économie d’énergie par la caisse de retraite

Les aides des caisses de retraite pour les travaux concernent essentiellement les aménagements pour adapter le logement aux besoins des personnes en perte d’autonomie. Leurs buts sont d’améliorer le confort de vie au quotidien, de préserver l’autonomie et de favoriser le maintien à domicile.

Dans ce panel de prestations pour l’amélioration de l’habitat des personnes âgées, les travaux de rénovation énergétique ont toute leur place. L’isolation de tout ou partie d’un logement, le changement d’un système de chauffage vétuste et énergivore sont autant d’actions qui contribuent au maintien à domicile dans des bonnes conditions de sécurité et de confort.  

Qui peut bénéficier d’une aide de sa caisse de retraite pour des travaux de rénovation ?

Cette aide peut vous être accordée si êtes retraité, quel que soit votre âge :

  • retraité du régime général de la sécurité sociale ;
  • retraité de l’Etat ou pensionné civil (fonctionnaire civil ou ouvrier de l’Etat).

Elle est accordée que vous soyez propriétaire occupant ou locataire, à la condition que le logement concerné par les travaux soit votre résidence principale.

Attention, pour en bénéficier vous ne devez pas toucher l’une des aides suivantes :

  • l’APA (allocation personnalisée d’autonomie)
  • l’ACTP (allocation compensatrice pour tierce personne)
  • la PCH (prestation compensatrice du handicap)
  • la MTP (majoration pour tierce personne
  • l’allocation veuvage.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Rénovation énergétique

Quel est le montant de l’aide de la CARSAT pour les rénovations énergétiques ?

Le montant maximal de l’aide est de 3 500 €.

Le montant de la prise en charge par votre caisse de retraite dépend :

  • du coût des travaux,
  • de votre revenu fiscal annuel (revenus du foyer), l’aide étant soumises à un plafond de ressources.

Personnes âgées : comment demander l’aide pour la rénovation énergétique ?

La demande s’effectue via un formulaire dédié que vous pouvez trouver

  • soit sur le site service-public.fr/demande d’aide pour Bien vieillir chez soi ;
  • soit en vous adressant directement à votre caisse de retraite.

Après réception de votre demande, votre caisse de retraite va mandater un spécialiste de l’habitat qui va venir visiter votre domicile afin d’évaluer avec précision vos besoins. C’est au vu de son rapport, que l’aide vous sera accordée ou ne le sera pas…

Vous restez libre du choix de l’entreprise qui va exécuter les travaux. Mais attention, si vous sollicitez d’autres aides (aides de l’ANAH notamment) pour financer vos travaux de rénovation énergétique, le professionnel doit être reconnu garant de l’environnement (RGE).

Les travaux doivent être réalisés dans un délai d’un an à compter de la date de réception de l’accord de votre caisse de retraite. Ils ne doivent, en aucun cas, être commencés AVANT l’accord de votre caisse de retraite.

Avant de commencer les travaux renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite et auprès d’un conseiller FAIRE de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Les conseillers FAIRE vous apporteront informations et aides pour mener à bien votre projet. Vous pouvez aussi consulter le site FAIRE le service public de la rénovation énergétique.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Les aides de la caisse de retraite pour les travaux de rénovation énergétique Les avis et commentaires