Marché de l’immobilier : quelles perspectives ?

Le marché de l’immobilier est un domaine en perpétuelle évolution, plutôt tournée vers la hausse des prix dans les grandes villes. Cependant, on peut noter que depuis quelques années, le secteur immobilier est influencé par des évènements socio-économiques comme le confinement en 2020, le boom du télétravail ou la crise énergétique. Ces phénomènes ont fait exploser les ventes des maisons situées à la campagne en zone rurale.

Comment se porte le marché actuel et à quoi peut-on s’attendre ? Notre analyse à lire ci-dessous avec une année charnière en 2020 qui a modifié le paysage immobilier.

L’évolution de l'immobilier : avant 2020

Les prix de l’immobilier ont été en constante augmentation depuis 10 ans, avec une hausse d’environ 20% et plus dans certaines grandes villes : Paris, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Annecy, Nantes... Les Français sont de plus en plus séduits par l'accès à la propriété devenu possible grâce à des taux intéressants et au rachat de crédit immobilier (également connu sous l'appellation "regroupement de crédits"). Cette solution permet de regrouper tous vos prêts en une seule mensualité avec un taux d'intérêt plus avantageux. Le rachat de crédit est un véritable coup de pouce à l'investissement immobilier.

Une tendance à l'achat de maison de campagne en 2021

Après un long confinement en 2020, le marché de l'immobilier a quelque peu changé. Bien entendu, le prix dans les grandes villes n'a pas baissé mais le mode de vie des Français a évolué pendant la pandémie. Aujourd’hui avoir « une maison avec un jardin » est devenu l’un des critères principaux des futurs acquéreurs.

Le télétravail est également un facteur déterminant qui favorise les achats en province mais aussi les petites villes du bord de mer.                                                                                   

Crise énergétique : un poids lourd pour l'immobilier

Début 2022, la campagne est devenue le lieu de prédilection pour de nombreux Français lorsqu'il s'agit d'achat immobilier. Les taux d’intérêt, encore raisonnables, favorisent les investissements dans la pierre. Les biens ne restent pas longtemps à la vente, nous avons donc un marché immobilier en constante évolution.

Malgré tout, la tendance pourrait s’inverser en cette fin d’année 2022 à cause du prix de l'énergie et du carburant. En effet, être éloigné du centre-ville pour travailler et faire ses courses influence la décision des acheteurs. Une autre conséquence de la crise énergétique est le chauffage. Faire des travaux d'isolation dans une maison représente des dépenses importantes qui entrent en jeu lors de la recherche immobilière.

Quelles prévisions pour l'immobilier dans 10 ans ?

Entre la baisse du pouvoir d’achat et la crise énergétique qui ne fait que commencer, la priorité des Français pourrait changer de cap. C’est du moins ce que pensent les économistes qui se sont penchés sur la question. La situation, selon eux, pourrait entraîner une forte baisse des prix de l’immobilier. Si cette baisse peut constituer une opportunité de taille pour les futurs propriétaires, ils risquent cependant de se heurter aux difficultés croissantes d’obtention d'un prêt. Les banques, subissant l’inflation, sont de plus en plus exigeantes quant aux garanties des emprunteurs. Si l’on ajoute à cela une pénurie des biens à la vente pressentie par les professionnels de l’immobilier, le marché pourrait bien connaître une baisse significative dans les années à venir.

Comme on le constate, le marché immobilier est fluctuant et dépend de nombreux facteurs socio-économiques difficiles à prévoir à moyen terme. La seule garantie est que les prix seront stables dans les grandes villes telles que Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Annecy, Nantes...

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire


Marché de l’immobilier : quelles perspectives ? Les avis et commentaires