Assurance habitation : les critères à prendre en compte pour bien comparer les offres

L’assurance habitation constitue une protection indéniable et incontournable pour pallier les éventuels préjudices et sinistres auxquels tout un chacun est confronté durant sa vie. Mais pour opter pour la meilleure offre, il est nécessaire de se pencher sur différents critères afin de faire le choix le plus approprié, eu égard à la nature du logement, son équipement, etc.

Pour qui l’assurance habitation est-elle obligatoire ?

Pour commencer, sachez que l’assurance habitation est obligatoire pour certaines catégories de personnes. C’est notamment le cas des locataires qui doivent d’ailleurs fournir à leur propriétaire une attestation d’assurance chaque année à la date d’anniversaire de la signature du bail. Mais les propriétaires de logements situés en copropriété sont également concernés par cette obligation. Mais il est en réalité nécessaire pour chaque propriétaire d’un logement, occupant ou non-occupant, de souscrire une assurance habitation la plus complète possible. En cas de sinistre, disposer d’une bonne couverture est indispensable, à plus forte raison lorsque ce sinistre peut atteindre des tiers.

Quel est le coût moyen d’une assurance habitation ?

Vous pouvez utiliser un comparateur assurance habitation pour connaître les tarifs des différents contrats. Ce tarif est calculé différemment en fonction de la nature de votre logement (appartement ou maison), de l’agencement, de l’étage éventuel, de l’adresse, de la surface, mais également de la valeur de vos biens mobiliers. Le coût moyen d’une assurance habitation tourne autour de 160 € par an, tous types de biens confondus. De plus, n’oubliez pas que le tarif varie également en fonction des franchises, des plafonds d’indemnisation, etc. Le coût ne doit donc pas composer le seul critère de sélection d’un contrat d’assurance habitation et doit être évalué en fonction de plusieurs paramètres et exigences propres à chacun.

L’importance de la garantie responsabilité civile de l’assurance habitation

L’assurance responsabilité civile est un incontournable de l’assurance habitation et doit retenir toute votre attention. La responsabilité civile correspond à l’obligation de réparer des dommages causés à un tiers, par exemple des voisins qui se seraient retrouvés inondés ou incendiés à partir d’un dégât des eaux ou d’un incendie qui aurait pris sa source chez vous. Dans ce cas de figure, c’est l’assurance qui prend en charge ces réparations. L’assurance habitation inclut systématiquement cette garantie qui représente même le minimum indispensable pour les locataires.

Quelles sont les garanties incontournables d’une assurance habitation ?

Certaines garanties constituent le socle d’un contrat d’assurance habitation, et il vous faut les retrouver impérativement dans votre contrat car elles couvrent les risques les plus fréquemment rencontrés :

  • La garantie dégât des eaux est nécessaire car il s’agit de l’évènement le plus fréquent. Elle doit intégrer les inondations, les ruptures de canalisation et les infiltrations de façade.
  • La garantie incendie est également indispensable, mais pensez à vérifier la présence d’une option « dommages électriques », en particulier si vous avez des appareils haut de gamme. Vérifiez que le contrat inclut les risques liés à la fumée parfois exclus, ainsi que l’extension pour un feu allumé volontairement, comme dans le cas d’un barbecue ou d’une cigarette.
  • La garantie vol, cambriolage et vandalisme nécessite parfois des aménagements spécifiques pour être couvert en cas d’intrusion et de vol.
  • La garantie bris de glace concerne les incidents ménagers comme un caillou projeté accidentellement, ou une baie vitrée qui tombe.
  • La garantie intempéries exclut certaines intempéries propres à des zones à risque, mais tient compte des catastrophes naturelles après publication d’un arrêté interministériel et des tempêtes.

Assurance habitation : les garanties complémentaires ?

Il existe un certain nombre de garanties optionnelles que vous devez souscrire en fonction de votre profil, de vos attentes et de vos équipements. Si vous possédez par exemple des biens mobiliers de grande valeur, pensez à les couvrir par une garantie optionnelle, il en va de même si vous avez une piscine, une véranda, si vous possédez un animal de compagnie (en particulier un chien catégorisé), si vous travaillez à domicile par exemple en tant qu’assistante maternelle, ou encore si vous hébergez une personne en situation de handicap. Tous ces cas de figure bien spécifiques peuvent faire l’objet d’une couverture personnalisée et adaptée qui vous permet d’être indemnisé(e) à la hauteur du préjudice subi le cas échéant.

Vérifiez les conditions de couverture

Au moment de comparer les offres des assurances habitation, pensez à vérifier si les garanties proposées sont conditionnées à des critères ou des aménagements particuliers. Par exemple, certains logements par leur agencement ou leur emplacement, doivent faire l’objet d’aménagements pour ouvrir doit à une indemnisation en cas de sinistre. Si votre appartement se situe en rez-de-jardin, l’assurance peut alors vous demander de mettre en place des dispositifs anti-effraction pour que la garantie vol et cambriolage puisse être activée. Il en va de même pour les maisons, pour lesquelles on peut vous demander de mettre en place certains dispositifs pour dissuader les intrus de s’introduire chez vous. Renforcer la sécurité d’une maison est donc une opération intéressante avant même de souscrire une assurance habitation : d'une part cela vous rassurera, et d'autre part, vous serez mieux couvert. Ce renforcement de sécurité peut passer par exemple par le remplacement de votre serrure actuelle par une serrure 5 points, ou encore par l’installation d’une alarme de sécurité.

Plafonds d’indemnisation, franchises, exclusion de garanties : les points à vérifier

Lorsque vous comparez les contrats d’assurance habitation, n’oubliez pas de vous pencher sur différents critères incontournables qui entraîneront des conséquences sur vos éventuelles futures indemnisation :

  • Les plafonds d’indemnisation correspondent à un montant maximal de prise en charge que la compagnie d’assurance vous accordera en cas de sinistre, afin de venir réparer les dégâts intervenus dans votre logement, remplacer les biens endommagés, etc. Vérifiez que les montants proposés dans le contrat se rapprochent au mieux de la valeur de vos biens et de votre habitation, il en va de votre résilience en cas de problème.
  • Les niveaux de franchise correspondent aux sommes restant à votre charge après indemnisation et prise en charge de l’assurance. En règle générale, plus les franchises sont élevées et plus la cotisation est basse. Mais cela doit vous inciter à prendre en compte ce critère, car certes votre contrat vous coûtera moins cher si vous optez pour des niveaux de franchise élevés, mais en cas de problème, vous devrez fournir un effort financier plus important.
  • Les exclusions de garanties doivent être étudiées minutieusement afin de ne pas vous sentir trahi(e) en cas de sinistre non pris en charge. Ces exclusions varient d’une assurance et même d’un contrat à l’autre, et sont multiples en fonction des circonstances. A titre d’exemple, certains contrats excluent une indemnisation en cas de sinistre sur les dépendances du logement, les abris de jardin, le vol de vélos qui a lieu dans l’enceinte de l’habitation, etc. Effectuez donc une liste des garanties indispensables à votre goût et comparez les offres en tenant compte de ces impératifs, pour souscrire un contrat en toute connaissance de cause.
Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Assurance habitation : les critères à prendre en compte pour bien comparer les offres Les avis et commentaires