Précautions d’emploi avec les ampoules fluocompactes

Les ampoules basse consommation possèdent bien des avantages : Elles sont économiques à l’usage et elles durent longtemps. Néanmoins, comme toutes les ampoules, qu’elles soient à incandescence, halogènes ou à LED, les ampoules fluocompactes présentent quelques inconvénients. Afin de les utiliser au mieux de leurs possibilités et en toute sécurité, il convient de connaitre ces points faibles.

Les ampoules fluocompactes émettent des ondes électromagnétiques

Tous vos équipements électriques, de l’appareil électroménager au simple cordon électrique de votre lampe de chevet en passant par votre téléphone portable ou votre box, émettent des ondes électromagnétiques. Et les ampoules fluocompactes ne font pas exception.

Le simple fait de brancher un appareil ou une lampe fait naitre un champ électrique. Et lorsque vous allumez l’appareil ou la lampe, l’intensité du courant va créer un champ électromagnétique. C’est une règle physique qui à ce jour ne souffre pas d’exception.
Ce champ électromagnétique peut parfaitement être mesuré. Mais une polémique existe quant à la mesure de ce champ et quant à savoir s’il peut avoir un impact sur la santé.

Entre ceux qui disent « oui » et ceux qui disent « non » avec tout autant de véhémence les uns et les autres, il convient de prendre certaines précautions. Car toutes les mesures montrent que plus on s’éloigne de la source émettrice plus l’intensité du champ électromagnétique diminue. L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) préconise de se placer à plus de 30 cm d’une ampoule fluocompacte. En pratique, cela signifie que vous devez éviter d’équiper votre lampe de chevet ou votre lampe de bureau de ce type d’ampoule.

Les ampoules fluocompactes émettent des rayons ultraviolets

Le principe de fonctionnement de l’ampoule fluocompacte est celui de la fluorescence : une décharge électrique envoyée à travers un gaz composé de vapeur de mercure engendre des rayons ultraviolets invisibles à l’œil nu. Ceux-ci font réagir la poudre fluorescence de phosphore qui tapisse la face interne de l’ampoule qui produit alors une lumière blanche visible. La couche phosphorescente doit normalement absorber la totalité des UV. Néanmoins une petite quantité d’UV peut s’échapper.

Une surexposition aux UV quelle qu’en soit la source (soleil, ampoule), peut présenter un risque pour la peau, les yeux et le système immunitaire en général. Pour vous protéger, placez-vous toujours à plus de 30 cm d’une ampoule fluocompacte. Et choisissez de préférence des modèles possédant une enveloppe autour du tube fluorescent. Non seulement vous vous protégerez d’un danger éventuel mais vous gagnerez en esthétisme. Elles existent en forme d’ampoule traditionnelle, de globe, de flamme, etc.

Bon à savoir : Lorsque vous achetez des ampoules méfiez-vous des produits très peu chères. Non seulement, on peut se poser la question des conditions de travail des personnes chargées de la fabrication mais aussi s’interroger sur la qualité du matériel. Si les composants sont de moindre qualité, ils dureront moins longtemps et les inconvénients, ondes électromagnétiques, rayonnement UV et présence de mercure seront d’autant plus présents.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Éclairage

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
CHOISIR SON ÉCLAIRAGE
AMPOULE FLUOCOMPACTE 1. Le mercure dans les ampoules fluocompactes : un danger ? 2. Précautions d’emploi avec les ampoules fluocompactes

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI AVEC LES AMPOULES FLUOCOMPACTES
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES ÉLECTRICIENS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS