Les chaudières à double combustion

Le chauffage au bois est aujourd'hui une source d'inspiration pour les constructeurs. Il prend toutes les formes, adopte tous les styles et se transforme parfois en cheminée. Il devient aussi de plus en plus performant et de moins en moins polluant. Le principe de la double combustion en est le parfait exemple. En quoi consiste-t-elle ?

Le principe de la double combustion

Il suffit de craquer une allumette pour comprendre le phénomène de la double combustion. On constate qu'un espace vide se crée entre l'allumette et la flamme. Ceci correspond à une petite quantité de gaz qui s'enflamme au contact de l'air. En effet quand le bois se consume, 75 % de son pouvoir énergétique provient de ce gaz. A condition qu'il soit entièrement brûlé.

La double combustion a donc pour but de récupérer le gaz non brûlé qui s'échappe lorsque les bûches se consument et de l'utiliser à son tour comme combustible, plutôt que de le laisser s'échapper par le conduit de la cheminée.

Concrètement, un poêle à double combustion a deux arrivées d'air. L'une située au niveau de la sole ou sur les côtés. Cette première arrivée d'air permet la combustion des bûches. Comme l'air se raréfie au fur et à mesure de l'arrivée des flammes, une seconde arrivée d'air, située le plus souvent dans le haut du poêle est nécessaire. C'est elle qui va permettre la combustion du gaz résiduel. On parle donc de double combustion ou de post combustion à juste titre.

Les atouts des chaudières à double combustion

La double combustion permet donc d'obtenir un rendement de combustion proche de 100% et en terme de chauffage un taux de 85%. Effectivement, la double combustion permet de dégager plus de chaleur tout en consommant moins de bois.

Autre avantage, la post combustion est non-polluante. La fumée qui s'échappe est transparente et les cendres qui restent dans le foyer sont blanches. Des nuances qui parlent d'elle même. Seules conditions, n'utiliser que du bois bien sec et surveiller les réglages du poêle au degré près, pour que la double combustion s'effectue parfaitement.

Il existe de nombreux modèles de chaudières à double combustion. Certaines nécessitent une chambre indépendante à l'arrière, destinée à la combustion des gaz résiduels. D'autres dits "turbo" ne comportent qu'une seule chambre pour les deux arrivées d'air. Les écarts de prix sont donc conséquents. On peut compter entre 2000 et 10 000 € selon les modèles.

--------------------------------------

Lisez également :

--------------------------------------

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Chaudières

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
CHAUDIÈRES NOUVELLE GÉNÉRATION

LES CHAUDIÈRES À DOUBLE COMBUSTION
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES CHAUFFAGISTES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS