Réception des travaux juridique

Quand la réception des travaux n'est pas acceptée par l'une des deux parties et qu'aucun accord amiable n'est possible, celle ci doit se régler devant les tribunaux. Voici les tenants et les aboutissants de la réception des travaux juridique.

La réception des travaux juridique : quand la réception ne se fait pas à l'amiable

Parmi les 3 formes de réception des travaux qui existent, la réception des travaux juridique (également appelée « réception des travaux judiciaires ») est sans aucun doute celle que l'on a le moins envie de rencontrer pour mettre un terme aux travaux de construction de notre maison.

En effet, si les réceptions des travaux tacite ou expresse induisent un accord formalisé ou non entre les deux parties, la réception de travaux juridique est celle qui intervient quand aucun accord amiable n'a été trouvé entre le constructeur et le maître d'ouvrage concernant la réception des travaux. La réception sera donc rendue par la voie juridique, d'où son nom.

Réception des travaux juridique : demandée par le client ou l'entreprise

La réception de travaux judiciaire implique forcément une demande en justice, qui peut être faite :

  • Soit par le maître d'ouvrage, qui refuse donc d'accepter l'ouvrage suite à une expertise (réalisée ou en cours).

Mais la réception des travaux juridique est le plus souvent demandée par les constructeurs, lorsqu'ils se heurtent à des clients qui refusent de manière injustifiée les travaux qui ont été réalisés ; et qui ne peuvent d'ailleurs officiellement prendre fin, car la décision d'acceptation de réception des travaux est également synonyme d'achèvement des travaux.

Dans ce cas, l'entrepreneur va saisir un juge dans le but d'obtenir une réception juridique des travaux. Pour qu'un tribunal puisse se décider, il faut impérativement que l'ouvrage (maison ou immeuble) soit habitable, et que les juges aient effectivement constaté qu'il était en état d'être reçu. Une fois que leur décision est rendue et qu'ils se sont prononcés en faveur d'une réception juridique des travaux, c'est à eux de fixer la date de réception (soit le jour du jugement même, soit une date ultérieure).
Un maître d'ouvrage peut être sanctionné et amené à payer des dommages et intérêts si les juges estiment que son refus de réceptionner les travaux était abusif.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Plans / types de maisons

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
ARCHITECTE & CONSTRUCTEUR

RÉCEPTION DES TRAVAUX JURIDIQUE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS