Terrassement pour la construction d’une piscine creusée

Démarches administratives, choix du bassin, implantation, distances à respecter… tout est prévu pour l’installation de la piscine. Il ne reste plus qu’à passer aux travaux et à prévoir le terrassement. C’est une étape essentielle qui va conditionner la viabilité de votre piscine.

Terrassement pour la construction d’une piscine creusée

Terrassement pour la construction d’une piscine creusée  © Budimir Jevtic - Fotolia.com

L’étape du terrassement d'une piscine

Le terrassement pour la construction d’une piscine creusée correspond aux fondations du bassin. En résumé, il faut prendre les mesures nécessaires, faire des traçages et creuser un trou. Les travaux de terrassement permettent à la piscine d’avoir une assise, une stabilité et d’assurer ainsi sa pérennité. Des machines et de l’outillage adaptés sont nécessaires, alors bricoleurs inexpérimentés s’abstenir, mieux vaut faire appel à un pisciniste professionnel ou à une entreprise de terrassement. Equipements, calculs, règles de construction et protocoles techniques exigent des connaissances précises et de l’expérience.

L'excavation est souvent un peu plus grande que la taille de la piscine. On prévoit large afin d’installer les branchements, les canalisations et le système de drainage. Une marge est également nécessaire pour tenir compte de l’épaisseur des parois du bassin.

Terrassement : les critères à prendre en compte

Tout d’abord la qualité du terrain est très importante. Il doit être stable pour éviter de futures fissures sur la piscine. Un sol sableux, caillouteux, argileux ou difficile à travailler va demander un traitement particulier. Les conditions d’accès sont également essentielles car elles peuvent entraver la bonne marche des travaux. Il faut que les engins de chantier puissent accéder et que les entrepreneurs puissent évacuer la terre. Les conditions météo entrent aussi en jeu, la pluie pouvant provoquer un glissement de terrain.

Des tracés sont effectués tout au long des travaux. Après avoir pris les mesures et établis le point zéro, des marges sont à prévoir. Ainsi, on ajoute 40 cm, voire 50 cm de profondeur pour les piscines en béton. Pour les piscines à coques, 10 cm à 30 cm sont suffisants. En revanche, pour les sols instables, on prévoit au moins 1 mètre de plus. Cela permet de laisser une marge pour la consolidation avec un remblai.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Piscine

L’évacuation de la terre : un point à ne pas négliger

Le terrassement, c’est aussi l’évacuation de toute la terre qui a été remuée. Elle va prendre trois fois plus d’espace que quand elle était tassée. Il est possible de s’en débarrasser à moindres frais en passant une petite annonce. S’il y a des cultivateurs dans les environs, ils seront sans doute très intéressés. Même chose, si vous avez un voisin qui souhaite aplanir son terrain.

Si aucune personne n'est intéressée, il faudra évacuer la terre par benne à la déchetterie. En passant par un professionnel, la question ne se pose pas. C’est lui qui prend en charge cette partie des travaux.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
CONSTRUCTION PISCINE

TERRASSEMENT POUR LA CONSTRUCTION D’UNE PISCINE CREUSÉE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PISCINISTES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS