Imposition d'une véranda : faut-il payer un impôt ?

La véranda augmente à la fois la surface de la maison, mais également sa valeur dite « locative ». A ce titre, elle entraîne une augmentation des impôts, au titre de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Elle doit être déclarée au fisc, quelles que soient ses caractéristiques.

Quel impôt sur une véranda ?

Lorsque vous construisez une véranda en même temps que votre maison, ou que vous achetez une maison qui comporte déjà une véranda, le montant des impôts fonciers est calculé dès le départ sur la valeur de l’ensemble de la construction, véranda comprise. Mais si vous décidez de faire construire une véranda sur une maison déjà existante, cette construction, qui agrandit l’espace de la maison et qui la valorise, va également venir augmenter le montant des impôts.

La taxe foncière s’applique ainsi à tous les immeubles bâtis, qu’il s’agisse du logement ou de ses dépendances, et donc de la véranda. Toutes les vérandas, quelle que soit leur surface, doivent donc être déclarées.

L’imposition d’une véranda englobe ainsi :

  • L’impôt foncier.
  • La taxe d’habitation.

Notez que malgré l’augmentation de la fiscalité, la véranda valorise beaucoup votre maison, et cela se ressent au moment de la mise en vente.

Comment est calculé l’impôt sur les vérandas ?

La fiscalité d’une véranda est calculée à partir de la valeur locative de la maison, qui est définie selon différents critères comme le nombre de pièce du logement. Si la base pour le calcul est identique pour la taxe d’habitation et pour la taxe foncière, le mode de calcul, quant à lui, est différent pour ces deux fiscalités. Car la taxe d’habitation tient compte également de critères comme la composition du foyer, le revenu fiscal de l’imposé, etc. La véranda a donc une faible incidence sur le calcul de la taxe d’habitation.
La taxe foncière, en revanche, est calculée sur la base de la surface au sol : la création d’une véranda augmente donc nécessairement le montant appliqué.

La taxe d’habitation, vouée à disparaître pour l’ensemble de la population, s’applique aux occupants d’un logement au 1er janvier de l’année d’imposition. La taxe foncière, au contraire, s’applique aux propriétaires d’un logement, qu’ils l’occupent ou non.

Notez que certaines personnes peuvent se voir exonérées de taxe foncière, notamment les personnes ayant fait construire un logement depuis moins de 2 ans dans certains secteurs.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Véranda

Comment déclarer sa véranda au fisc ?

A partir du jour où votre véranda est considérée comme étant achevée, vous bénéficiez d’un délai de 90 jours pour la déclarer au fisc, qui va alors intégrer cette nouvelle donnée au calcul du montant de votre taxe foncière et de votre taxe d’habitation. Vous pouvez préciser également s’il s’agit ou non d’une pièce éclairée, chauffée, ventilée, etc.

La déclaration d’une véranda se fait simplement par courrier adressé au centre des impôts auquel est rattaché votre domicile : le fisc prendra alors votre déclaration en compte pour le prochain calcul. Cependant, la hausse de la base d’imposition n’est pas toujours immédiate, notamment si vous bénéficiez d’une exonération de taxe foncière par exemple.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Recommandé pour vous


Imposition d'une véranda : faut-il payer un impôt ? Les avis et commentaires

Annuaire des professionnels de France
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

dossiers

galeries photos

produits

Newsletter

Chaque mois, recevez nos conseils pour embellir votre habitat !