Un déshumidificateur pour une maison humide

Depuis quelques années, les déshumidificateurs sont devenus des produits grand public que vous pouvez trouver dans n’importe quel magasin de bricolage ou sur Internet. Si votre logement est humide, en complément des travaux nécessaires pour résoudre ce problème, un déshumidificateur électrique est la solution idéale pour assainir l’air. Mais comment faire le bon choix parmi les différentes techniques présentes sur le marché et sur quels critères baser votre achat ?

Les différents types de déshumidificateurs

Actuellement vous trouvez 2 surtouts sortes de déshumidificateurs électriques :

  • Le déshumidificateur à condensation : L’air humide est amené par un ventilateur vers un condenseur. Le condenseur se présente sous la forme d’un serpentin contenant un gaz frigorigène comprimé grâce à un compresseur. (C’est le même principe de fonctionnement qu’un réfrigérateur). La vapeur d’eau contenue dans l’air humide se condense sur le condenseur plus froid. Devenue eau elle s’écoule vers un réservoir de récupération. L’air qui ressort est plus sec et chauffé par le compresseur.
    Plus l’air est chaud et humide plus le déshumidificateur sera efficace. En dessous de 10 à 12°, il perd de son rendement. Certains modèles sophistiqués sont optimisés pour fonctionner même à des températures basses.
  • Le déshumidificateur à absorption ou assécheur d’air : L’air humide est amené par un ventilateur vers une roue alvéolée enduite de gel de silice. Le gel de silice est hygroscopique c’est-à-dire qu’il absorbe l’humidité de l’air. Sous l’effet de la force centrifuge, l’eau ainsi récupérée est évacuée vers un réservoir. L’énergie utilisée pour faire tourner la roue chauffe l’air et régénère le gel de silice avant de s’évacuer vers l’extérieur. L’air qu’il rejette est globalement plus chaud (+5 à 6°) puisque 80% de l’énergie utilisée est restituée en chaleur.

Le gel de silice a une durée d’utilisation d’environ 54 000 heures, soit 6 ans de fonctionnement continu. Il est conseillé de nettoyer la roue régulièrement afin que les poussières n’altèrent pas la capacité d’absorption du gel.
Il peut fonctionner dès 0°C.

Comment bien choisir son déshumidificateur ?

Le meilleur déshumidificateur est en fait celui qui correspond à vos besoins ! La première chose est donc de définir ceux-ci, tout en tenant du fait que les chiffres annoncés par tous les fabricants sont basés par des tests effectués à 30° dans un air comportant un taux d'humidité de 80%. Dans un environnement « plus normal », les rendements sont donc moindre.

  • Taille, volume et hygrométrie de la pièce à traiter : Selon que vous souhaitez déshumidifier votre salle de bain ou votre piscine couverte, vous n’achèterez pas le même appareil. C’est la capacité de l’appareil qui vous guidera, c’est-à-dire combien de litre d’eau peut-il extraire en 24 h.
    Par exemple : Extraction 10 l / 24 h – Pour une pièce de 20 m² - 50 m3.
  • La température de la pièce : Si le local à déshumidifier est frais ou froid, un modèle à condensation atteindra rapidement ses limites. Orientez-vous alors plutôt vers un assécheur.
  • Le volume sonore : Un déshumidificateur à condensation du fait de la présence d’un compresseur est plus bruyant qu’un assécheur. Mais ce dernier est un peu moins efficace. En restant entre 40 – 45 dB vous restez dans le domaine du raisonnable et du supportable.
  • La consommation énergétique : Elle est fonction de la puissance de l’appareil. Mais un assécheur consomme moins d’un déshumidificateur à condensation.
  • La fonction hygrostat : Elle vous permettra de définir le taux d’humidité souhaité. L’appareil s’arrêtera automatiquement lorsqu’il aura atteint l’objectif pour se remettre en route quand l’humidité remontera. Selon les modèles, c’est un simple bouton à tourner ou un système électronique avec un écran à cristaux liquides et/ou un programmateur.
    Pour une habitation, le taux d’humidité relative idéale est compris entre 45 et 65%.
  • Capacité du réservoir et drainage permanent : Selon la puissance de l’appareil, le réservoir est plus ou moins important. Lorsqu’il est plein, le déshumidificateur s’arrête automatiquement. Certains modèles vous permettent une évacuation permanente de l’eau via un tuyau. Vous n’avez alors plus de bac à vider et le déshumidificateur peut fonctionner en permanence.

Le prix dépend bien sûr de ces critères. Mais pas seulement… Le design entre aussi en ligne de compte. Selon que vous l’installez au salon ou au sous-sol, son aspect et sa discrétion (niveau sonore) peuvent avoir plus ou moins d’importance.
Certains modèles sont équipés de filtres à poussières et/ou antibactériens afin d’assainir l’air rejeté.

A noter : Vous pouvez trouver également des petits déshumidificateurs thermoélectriques (effet Peltier). Il exploite le phénomène physique découvert par Le physicien Jean-Charles Peltier en 1834. Sous l’action du passage d’un courant électrique sur les matériaux conducteurs de natures différentes, il se produit un déplacement de chaleur. L’eau se condense sur la partie la plus froide et s’évacue vers un réservoir. S’ils sont très silencieux, ils sont peu puissants (Entre 0.2 et 0.6 l / 24 h)

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Murs et sols

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
INFILTRATION, HUMIDITÉ

UN DÉSHUMIDIFICATEUR POUR UNE MAISON HUMIDE
Les avis et commentaires

Trouvez des professionnels qualifiés pour vos travaux !

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS