Les syndics de copropriété bénévoles

Il faut savoir que les fonctions de syndic d'une copropriété ne sont pas obligatoirement exercées par un professionnel. Les copropriétaires peuvent élire un syndic bénévole et cette solution offre de nombreux avantages, notamment au niveau de la réduction des coûts financiers. Mais attention aux copropriétaires qui veulent « s'improviser syndic » car cette fonction est complexe et demande des compétences, tant au niveau comptable qu'administratif.

Syndic bénévole : avantage économique

L'intérêt d'élire un syndic bénévole est de réduire considérablement les frais de gestion de l'immeuble. Choisir un syndic non professionnel permet de gérer la copropriété « en bon père de famille ». En effet, le syndic bénévole est un copropriétaire de l'immeuble, « comme les autres », qui a donc tout intérêt à ce que les prestations et les travaux soient de qualité à un prix correct.

Le syndic bénévole est une solution possible dans les petites copropriétés qui comportent moins de 15 lots. Les copropriétés plus importantes sont complexes à gérer et le recours à un syndic de copropriété professionnel est alors plus judicieux.

Les conditions d'élection du syndic bénévole

Pour exercer la mission de syndic bénévole, il est obligatoire d'être copropriétaire d'un bien dans l'immeuble concerné. Les syndics de copropriété bénévoles sont assistés par le conseil syndical. Le syndic bénévole est généralement désigné par l'assemblée générale, à la majorité absolue, c'est-à-dire à la majorité des voix de tous les copropriétaires.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Syndic de copropriété

Les missions du syndic bénévole

Les syndics de copropriété bénévoles jouent le même rôle que les syndics professionnels et ont les mêmes obligations : la gestion administrative, comptable et financière. Le syndic s'assure que le règlement de copropriété soit respecté par tous les habitants de l'immeuble, les copropriétaires comme les locataires.

Cependant, la réglementation relative à la gestion des copropriétés est moins rigoureuse et stricte que celle applicable au syndic professionnel. Le syndic bénévole n'a pas l'obligation de détenir une carte professionnelle ou de justifier d'une garantie financière. L'assurance de responsabilité civile n'est pas obligatoire mais vivement conseillée afin de couvrir les risques éventuels de la copropriété. Pour mener à bien ses missions, de bonnes notions de droit et de comptabilité sont toutefois nécessaires.

Un syndic bénévole a la possibilité d'adhérer à une Association des Responsables de Copropriété (ARC) pour être assisté dans ses fonctions.

Le syndic bénévole peut-il être rémunéré ?

Bénévolat ne signifie pas forcément gratuité ! Les copropriétaires devront rembourser les frais engendrés pour la gestion de la copropriété tels que le téléphone, les envois de courriers, la souscription à l'assurance, les déplacements... Dans certains cas et après vote des autres copropriétaires, le syndic non professionnel peut toucher une rémunération dont le montant sera soumis à l'impôt sur le revenu.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
TYPES DE SYNDIC

LES SYNDICS DE COPROPRIÉTÉ BÉNÉVOLES
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS