La modification d’un règlement de copropriété

La modification d'un règlement de copropriété fait l'objet d'un protocole précis qui s'adapte en fonction des clauses à modifier. La question sera ainsi votée par les copropriétaires de l'immeuble. À suivre, les détails et explications de ces modalités.

Vote pour la modification d'un règlement de copropriété

En certaines occasions, le règlement de copropriété d'un immeuble peut être modifié. Des rectifications qui n'interviendront cependant qu'avec l'accord des copropriétaires.

Le point de modification doit donc être porté à l'ordre du jour d'une l'assemblée générale, à l'issue de laquelle la question sera votée par les copropriétaires.

Les modalités de ce vote varient en fonction de la modification souhaitée, par exemple :

  • le règlement peut être trop ancien et sa mise à jour devient impérative. Pour modifier le règlement de copropriété afin de le mettre en conformité avec la réglementation en vigueur, la majorité simple suffit (Loi du 10 juillet 1965 - Article 24).

Modification de la répartition des charges de copropriété

La répartition des charges de copropriété, définie dans le règlement, peut en principe être modifiée à condition que la rectification soit validée à l'unanimité par les copropriétaires.

L'unanimité n'est cependant pas nécessaire en cas de modification apportée suite à un vote consentant à :

  • la mise en œuvre de travaux,
  • l'acquisition de parties privatives (achat)
  • la vente de parties communes
  • le changement d'utilisation de parties privatives

Dans ces circonstances, la répartition des charges peut être modifiée à la même majorité que celle des travaux, vente ou achat ou à la majorité absolue s'il s'agit d'un changement d'usage d'une partie privative.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Syndic de copropriété

Modifications : destination de l'immeuble et jouissance des parties communes

L'accord à l'unanimité des copropriétaires est nécessaire en cas de modification de la destination de l'immeuble.

Exemple : la destination d'un immeuble, jusqu'ici exclusivement réservé à l'habitation bourgeoise, peut être modifiée afin d'accueillir une activité professionnelle.

En cas de modification du règlement de copropriété concernant la jouissance, l'usage et / ou l'administration des parties communes de l'immeuble, la double majorité est alors requise.

Savez-vous que dans certains cas, il est possible de contester un règlement de copropriété ?

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
INFOS SUR LA COPROPRIÉTÉ

LA MODIFICATION D’UN RÈGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS