Durée d’une assemblée générale de copropriétaires

L’heure à laquelle débute une assemblée générale est préalablement fixée et figure dans la convocation des copropriétaires. La souplesse est de mise en ce qui concerne l’heure où l'AG se termine. La réunion s’achève en effet après que les sujets inscrits à l’ordre du jour aient été discutés et votés. Quels sont donc les éléments qui peuvent influer sur la durée d’une assemblée générale de copropriétaires ?

La convocation donne le ton…

Pour avoir une petite idée de la durée d’une assemblée générale de copropriété, il est judicieux de bien lire la convocation. On y retrouve en effet une liste exhaustive des questions qui vont être votées au cours de la réunion. Il faut savoir qu’aucune autre question ne peut faire l’objet d’un vote. Les copropriétaires ont tout juste la possibilité de programmer ce sujet pour une assemblée à venir. Si cette question est importante et urgente pour la préservation de la copropriété, elle peut engendrer une assemblée extraordinaire.

Pour estimer la durée d’une AG de copropriétaires, il est également possible de parcourir les documents en annexe. Il est conseillé d'étudier les justificatifs et pièces au préalable pour mieux appréhender l’ordre du jour et prendre les bonnes décisions le jour J. Il peut s’agir d’états financiers, de budgets, de contrats ou encore de devis travaux. Plus les documents et pièces justificatives à examiner sont nombreux, plus la durée de l'AG peut être prolongée, surtout si les questions sont sujets à débat.

Déroulement d’une assemblée générale de copropriété

Pour en savoir plus sur la durée d’une assemblée générale de copropriétaires, il faut tenir compte de la manière dont elle se déroule. Au départ, les copropriétaires doivent signer la feuille de présence. Vient ensuite l’élection du président de l’assemblée générale à qui revient la supervision des discussions. Des scrutateurs peuvent aussi être désignés. Puis viennent ensuite les questions inscrites à l'ordre du jour qui vont faire l’objet de débats et qui vont sans doute prendre le plus de temps.

Au-delà du nombre de sujets, la longueur des discussions dépend aussi du nombre de lots. A cela s’ajoute l’entente entre les copropriétaires qui influe sur la rapidité des décisions. Si des différends existent, les négociations sont alors plus délicates, parfois houleuses et les compromis sont difficiles à trouver.

L’assemblée générale de copropriétaires a également tendance à s’étaler lorsque des sujets épineux sont à l’ordre de jour. Ce sont souvent des questions impliquant de lourdes charges financières ou encore des innovations auxquelles certains copropriétaires n’adhèrent pas tout particulièrement (l'installation d'un ascenseur, le ravalement de la façade ou le défaut de paiement d'un copropriétaire par exemple).

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Syndic de copropriété

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

DURÉE D’UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE COPROPRIÉTAIRES
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS