Marcotter des plantes

Le marcottage est une technique de multiplication des végétaux, particulièrement adaptée pour les plantes à longues tiges, pour lesquelles la méthode du bouturage offre un résultat trop aléatoire à nul. Quelles plantes marcotter ? Quand ? Comment ? Description du marcottage.

Marcotter des plantes

Marcotter des plantes  © gkrphoto - Fotolia.com.

Quelles plantes marcotter ?

Le marcottage est principalement mis en œuvre pour les plantes dotées de grandes tiges et plus généralement pour toutes celles dont l'enracinement est difficile. Le marcottage procure également plus de chances de réussite que le bouturage.
Cette technique s'emploie pour de nombreuses espèces : hortensia, lilas, lierre, cognassier, bruyère, hibiscus, jasmin, passiflore, chèvrefeuille, rhododendron, vigne-vierge... Néanmoins, la méthode varie selon la plante à multiplier.

Quand marcotter des plantes ?

La période la plus propice au marcottage dépend de la technique utilisée. Il peut ainsi s'opérer au printemps (marcottage en cépée et aérien) ou au mois d'août à la fin de l'été (marcottage par couchage).

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Astuces/Bricolage

Comment marcotter des plantes ?

Il n'existe pas une seule et unique méthode de marcottage mais bien plusieurs, et le déploiement de chacune d'elles dépend des caractéristiques de chaque plante. Se distinguent ainsi les principales techniques suivantes :

  • Le marcottage par couchage (hortensia, lierre) : Méthode la plus répandue, elle est particulièrement efficace pour les végétaux aux tiges souples. Une petite entaille est faite dans un rameau. La partie incisée est mise dans la terre (riche et humide, mélangée avec du sable et de la tourbe), et maintenue par un crochet. Le rameau va alors développer des racines puis devenir une plante, qui pourra à ce moment-là être séparée du pied initial. Le marcottage en serpenteaux en est une variante très proche.
  • Le marcottage en cépée (cognassier, forsythia) : La plante est taillée entre 10 et 20 centimètres du sol. Celle-ci va ensuite former de jeunes tiges qui devront être enterrées, dans un mélange de terreau et de tourbe, pour développer à leur tour des racines. Lorsque ces dernières seront suffisamment importantes, chaque tige pourra alors être désolidarisée de la plante initiale.
  • Le marcottage aérien (dracanea, lilas, laurier rose) : Comme son nom l'indique, cette technique s'effectue hors sol, pour les végétaux aux tiges fragiles. Une ou plusieurs entailles sont pratiquées dans une tige, qui a au préalable été débarrassée de ses feuilles. Un manchon rempli de sable et de tourbe vient alors couvrir la(les) partie(s) incisée(s). Des racines vont alors s'y déployer et pourront être mises en terre séparément.

A lire également : Créer et aménager un jardin en 5 étapes.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
BRICOLAGE EXTÉRIEUR

MARCOTTER DES PLANTES
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS