Les normes sur les pentes de toiture

Les normes sur les pentes de toiture sont nécessaires pour assurer la sécurité d'une habitation. Mais les calculs qu’elles demandent ne sont pas toujours abordables pour le particulier. Mieux vaut se tourner vers un professionnel comme un couvreur ou un architecte. Voici quelques éléments pour mieux comprendre les normes sur les pentes de toiture...

Les normes sur les pentes de toiture

Les normes sur les pentes de toiture  © pp - Fotolia.com

Pentes de toit : quels sont les normes ?

L’inclinaison de la toiture a une grande importance car elle assure la solidité, la résistance au vent et l’évacuation des eaux de pluie. Le calcul de la pente n’est pas toujours le même, il dépend de plusieurs facteurs. C’est pourquoi, des normes obligatoires ont été mises en place. Elles sont consultables dans le DTU (Document Technique Unifié). On y trouve les clauses de construction et les règles de calculs. Attention, une construction qui n’est pas aux normes DTU n’est pas couverte par l’assurance.

La pente de toit en fonction de la situation de votre habitat

L’un des critères de calcul de la pente de toiture est la situation de l’habitat. Le degré plus ou moins important va dépendre de l’exposition du toit à l’environnement. Trois types d’espaces sont pris en compte : protégé, normal, exposé. Les habitations protégées sont celles qui sont à l’abri du vent. C’est le cas par exemple sur un terrain entouré de collines. Une situation normale correspond à une construction sur un terrain plat. Les toits exposés sont ceux qui subissent le plus le vent et les intempéries, par exemple, les constructions en hauteur.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Toiture

La zone climatique

Il existe en France, trois zones climatiques dont on tient compte pour le calcul de l'inclinaison du toit. Ces zones tiennent compte du climat et de la localisation géographique.

  • La zone 1 concerne les habitations à plus de 40 km de la côte. Elles doivent également être à 200 mètres au-dessus du niveau de la mer.
  • La zone 2, se situe de 20 km à 40 km de la côte ou bien 200 mètres à 500 mètres au-dessus du niveau de la mer.
  • La zone 3 regroupe les régions à moins de 20 km de la côte et à plus de 500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cette zone est la plus exposée.

Les pentes minimales sont situées entre 30 % et 70 %. Plus les zones sont exposées, plus la pente doit être importante, mais cela dépend aussi du matériau de couverture, de la forme et du type d'emboîtement choisi. Sur ce sujet complexe, il est conseillé de demander l'avis à un spécialiste.

Le matériau de toiture

Des inclinaisons minimales sont prévues selon le matériau utilisé pour la toiture. Par exemple, pour un toit de chaume, il faut prévoir au moins 40 % de pente. Pour des toits en shingle ou de tuiles, ce sera 20 % de pente à prévoir. Attention, ce sont des recommandations de base et il faut demander conseil à un architecte ou à couvreur professionnel.

Il faudra également tenir compte des autres critères pour faire le calcul. Un toit plat et une toiture-terrasse doivent également avoir une inclinaison. Elle peut aller de 1 à 5 % selon la dimension. La liste des matériaux utilisables est inscrite dans le DTU. Depuis la loi Grenelle, on y trouve aussi la toiture végétale.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
TYPES DE TOITURES

LES NORMES SUR LES PENTES DE TOITURE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS