Les maisons bioclimatiques

La maison bioclimatique représente la maison de demain. Elle va au-delà du principe d’économies d’énergie puisqu’elle se sert de son environnement naturel pour les réaliser et les optimiser. Orientation de la maison, ventilation et isolation parfaites sont autant de critères sur lesquels, elle s’appuie.

Les maisons bioclimatiques

Les maisons bioclimatiques  © KB3 - Fotolia.com

La maison climatique et son environnement

La maison bioclimatique exige une étude préalable qui se fonde sur le climat et la situation du terrain. Evidemment, ces données varient en fonction de chaque région, mais on peut en dégager les grandes lignes.

La maison bioclimatique se caractérise par ses grandes et larges ouvertures au sud, où se situent les pièces à vivre et ses rares ouvertures qui abritent les chambres, au nord. En général, les murs sont plus épais du côté sud, pour pouvoir accumuler la chaleur. C’est aussi au sud que l’on implante parfois une véranda permettant de réchauffer l’air froid de l'hiver, avant qu’il ne pénètre dans la maison.

Dans ce cas, pour éviter que la véranda ne soit trop chaude en été, on installe des auvents qui atténuent la chaleur. Le rôle des arbres à feuilles caduques est alors capital. On les plante au sud, à l'est et à l'ouest : en été, ils protègent les murs du soleil, en hiver ils en laissent passer les rayons.

Les aménagements de la maison bioclimatique

La maison bioclimatique idéale se passe de chauffage en hiver et de climatisation en été. Tout repose alors sur la ventilation. Parmi le système le plus efficace, celui de l’échangeur de chaleur double flux. Il permet en hiver, de récupérer la chaleur produite à l'intérieur de la maison pour réchauffer l'air qui provient de l'extérieur. Il est possible de le renforcer avec ce qu’on appelle un puits provençal. C’est une cheminée située à une dizaine de mètres de la maison. Elle a pour fonction d'aspirer l’air frais qui circule ensuite sous terre, avant de rejoindre l’échangeur double flux. Le chauffage au bois et les capteurs solaires représentent cependant une bonne alternative.

Pour la construction, la terre, la brique ou le bois arrivent en tête. Les techniques d’isolation par l’extérieur sont privilégiées puisque sans ponts thermiques. Et quand on isole par l’intérieur, on retient la ouate de cellulose et toutes les fibres naturelles. Enfin, un triple vitrage à l’argon est préférable à un double vitrage.

Bien sûr la maison bioclimatique à un cout élevé. Mais à condition de bien choisir les matériaux de base et de respecter la bonne orientation, rien ne vous empêche de la perfectionner au fur et à mesure : implantation progressive de la végétation, système de recueil de l'eau de pluie à installer dans un second temps.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Plans / types de maisons

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
TYPES DE MAISONS

LES MAISONS BIOCLIMATIQUES
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS