L’indice de référence des crédits immobiliers

L'indice de référence des crédits immobiliers est capital pour le calcul du taux d'intérêts des prêts à taux variable ou révisable et les prêts à taux mixte. Un taux fixe, ne changeant jamais pendant la durée du crédit. Quels sont ces indices, comment sont-ils fixés, comment y voir clair ?

Les principaux indices en cours actuellement

L'indice de référence le plus couramment utilisé, depuis le passage à l'euro, est l'Euribor (Euro Interbank Offered Rate)
C'est le taux de l'argent à court terme pratiqué entre les banques de la zone euro. On trouve principalement deux variantes : l'Euribor à 3 mois et l'Euribor à 12 mois. Les Swap 3 ans /5 ans/ 7 ans/ 10 ans sont aussi en vigueur.
Ces indices servent à calculer le taux d'intérêt d'un crédit à taux variable, révisable ou à taux mixte. Il faut toujours leur ajouter la marge perçue par la banque. Celle-ci est fixe et dépend de votre profil. Elle sera d'autant plus petite que votre banque le juge bon. Ce taux d'intérêt représente une partie du coût global du prêt ou TEG : taux effectif global.
Si vous décidez de passer d'un taux variable à un taux fixe, à condition cette clause soit stipulée dans le contrat de prêt, les indices utilisés sont alors le Taux du secteur privé long terme 1er rang fin de mois ou le TMO

A savoir : L'Euribor est aussi appelé Tibeur dans sa traduction francophone (Taux Interbancaire Offert en Euros) et a remplacé le Pibor (Paris Interbank Offered Rate) ou Tiop (Taux Interbancaire Offert à Paris).

Taux fixe, taux révisable, taux variable, quelques rappels

Le taux fixe d'un prêt immobilier dépend du marché à long terme et peut être modifié pendant la durée du prêt. C’est le choix de la sécurité puisque vous êtes à l’abri d’une hausse des taux d’intérêt.
Le taux variable suit la variation d’un indice financier à chaque échéance. Tandis que le taux révisable ne varie qu’à l’issue d’une période de référence (généralement un an) en fonction de l’évolution globale de l’indice de référence.
Selon la formule prévue dans le contrat de prêt, en cas de hausse du taux révisable ou variable, celle-ci peut d’abord être répercutée sur la durée du prêt qui peut être allongée de 5 ans au maximum, avec des mensualités constantes. Si l’ajustement de la durée n’est pas suffisant, c’est le montant des mensualités qui est augmenté. En cas de baisse de taux, c’est généralement la durée du prêt qui diminue.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Financement

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
PRÊTS ET CRÉDITS IMMOBILIERS

L’INDICE DE RÉFÉRENCE DES CRÉDITS IMMOBILIERS
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS