Découverte d'amiante dans une maison, comment réagir ?

Votre maison a été construite avant 1997 ? Vous risquez fort de découvrir des matériaux amiantifères lors de travaux puisque son utilisation était massive avant cette date dans les éléments de construction. Attention danger ! Nos conseils.

Découverte d'amiante dans une maison, comment réagir ?

Découverte d'amiante dans une maison, comment réagir ?  © Halfpoint - Fotolia.com

Où peut-on découvrir de l'amiante ?

L'amiante se trouve dans tous les matériaux de flocages, de faux-plafonds, de calorifugeages, de dalles de sols, de murs, de conduits mais aussi dans le fibrociment, dans certains appareils électroménagers (joints), des peintures et revêtements de sol en plastique, des vêtements ignifuges fabriqués avant 1997. Il a été utilisé en masse dans divers produits pour ces qualités d'isolant thermique et acoustique et sa résistance au feu.
Ses poussières sont invisibles il est donc impossible de déceler l'amiante à l'œil nu mais votre maison en comporte certainement si elle a été édifiée avant 1997 ou si les appareils sont antérieurs à cette date.
L'amiante a été interdit depuis cette date en France car il provoque de graves maladies respiratoires et cancers qui ne se déclarent qu'en moyenne 20 ans après l'exposition et qui sont dues à l'inhalation de fibres d'amiante.

Que faire en cas de découverte d'amiante ?

Comme nous l'avons dit précédemment, l'amiante ne se voit pas et le seul moyen de savoir si il est présent dans votre habitation, c'est de faire appel un à diagnostiqueur immobilier afin qu'il réalise un diagnostic amiante.
Si vous avez un doute sur un matériau de votre habitation, ne le retirer pas (par exemple un revêtement de sol) ou ne percer pas un mur avant d'avoir les résultats du diagnostic amiante. Si le rapport est positif, vous devez faire intervenir un désamianteur qui vous expliquera la démarche à suivre selon le type de matériau.
Éliminez votre appareil électroménager en le ramenant dans un centre de tri approprié.

Le diagnostic amiante est obligatoire dans le cadre d'une vente, d'une location, de travaux ou d'une démolition pour un bien antérieur à 1997. L'état de conservation des matériaux est contrôlé pour les travaux à envisager.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Démarches et formalités

Comment se protéger de l'amiante ?

Attention, l’intervention direct par des particuliers sur des matériaux amiantés doit être exceptionnelle et limitée.
L'amiante est extrêmement dangereux et un simple perçage ou ponçage de l'un de ces produits suffit à libérer des fibres d'amiante, de taille très très minuscule, qui se déposent sur les poumons par inhalation et qui sont responsables entre autres du cancer du poumon.

La meilleure protection contre l'amiante est de ne pas travailler sur un matériau amiantifère de quelque manière que ce soit et de contacter un professionnel.
Néanmoins voici quelques conseils pour vous protéger de l'amiante :

  • Si vous êtes en présence d'un matériau amianté, il vous faut porter un masque P3 et une combinaison de travail jetables et essayer de confiner au maximum la zone.
  • Vous avez enlevé un revêtement contenant de l'amiante ? N'utilisez pas votre aspirateur pour enlever les résidus car les fibres d'amiante se disperseraient dans votre intérieur et le risque de contamination sera donc plus élevé. Éliminez votre déchet au plus vite en amenant votre matériau dans une déchetterie acceptant ces produits.
  • Pour réduire les émissions de poussière d'amiante, vous pouvez humidifier le matériau, limiter voire proscrire des outils à vitesse rapide comme une perceuse. Vérifiez si vous ne pouvez pas contourner le matériau amianté.
  • Après utilisation, nettoyez soigneusement les outils avec un chiffon humide jetable et mettez vos habits de protection dans un sac clairement identifié. Prenez une douche en insistant sur les cheveux.

Quels travaux envisagés suite à la découverte d'amiante ?

Suite au diagnostic amiante, on vous a transmis des recommandations de travaux classées en trois niveaux selon la liste réglementaire A (matériau friable : flocages, faux plafonds, calorifugeages) ou B (matériau non friable).

  • Le premier niveau, N=1 (liste A) ou EP (liste B), est une surveillance périodique pour un revêtement non dégradé. Ces matériaux peuvent être conservés chez vous en leur assurant un bon entretien et en évitant toutes actions qui pourraient les dégrader.
  • Le second niveau, N=2 ou AC1, est un état peu dégradé avec une mesure d'empoussièrement pour la liste A et une action de remise en état pour la liste B uniquement sur les matériaux dégradés.
  • Le troisième niveau, N=3 ou AC2, est un état très dégradé avec une obligation de travaux d'élimination pour la liste A et pour la liste B oblige à des actions correctives pour l'ensemble d'une zone afin d'éviter que les matériaux ne soient sollicités ou encore plus dégradés par exemple en interdisant l'accès.

En règle général, mieux vaut ne pas intervenir soi-même sur un MPCA (matériau et produit contenant de l'amiante) et faire appel à un professionnel rapidement.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
DIAGNOSTICS IMMOBILIERS

DÉCOUVERTE D'AMIANTE DANS UNE MAISON, COMMENT RÉAGIR ?
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS